Skip to Content
Un investisseur belge sur trois s'attend à une hausse des taux sur les comptes d’épargne

Un investisseur belge sur trois s'attend à une hausse des taux sur les comptes d’épargne

Vendredi 10 juin 2022 - Bruxelles - Un tiers des investisseurs - et nettement plus d’ hommes que des femmes - s'attendent à une hausse des taux sur les comptes d’épargne au cours des 12 prochains mois. ​  C'est ce que révèle le dernier Baromètre des investisseurs ING qui a de nouveau reculé en mai, se situant pour le quatrième mois consécutif en dessous de son niveau neutre. En outre, près de la moitié des investisseurs s'attendent à ce que le marché boursier perde du terrain dans les mois à venir. Les comptes d'épargne deviendraient plus attrayants avec la hausse des taux d'intérêt, bien que les actions restent également populaires. Les crypto-monnaies verraient leur popularité diminuer.

Selon l’enquête, les livrets d'épargne deviendraient plus attrayants avec la hausse des taux d’intérêts, mais les actions resteraient également populaires. Toutefois, près de la moitié des investisseurs estiment que le marché boursier perdra encore du terrain au cours des prochains mois. La hausse des taux d'intérêt aurait également des conséquences sur les crypto-monnaies, qui perderaient en popularité.

Story image

 

La confiance des investisseurs belges reste modérée. Après une légère remontée en avril, le baromètre ING des investisseurs est tombé à 74 points en mai. C'est déjà le quatrième mois consécutif que le baromètre se situe en dessous du niveau neutre de 100 points. L'évaluation de la situation économique est à un niveau synonyme de récession : 62% des répondants prévoient une détérioration de la situation économique au cours des derniers mois, contre 16% seulement qui anticipent une amélioration. Et pour les mois à venir, 47% des investisseurs s'attendent à encore plus de difficultés économiques, tandis que seuls 20% considèrent que la situation économique va s’améliorée.

Les perspectives du marché boursier se sont également dégradées. Bien que 22% des investisseurs envisagent une hausse des prix des actions dans les prochains mois, 48% voient le marché boursier baisser encore davantage.

« Comme le mois de mai a été un très mauvais mois boursier, ce n'est pas surprenant. Les investisseurs ont souvent tendance à projeter les tendances récentes dans le futur.»Peter Vanden Houte, économiste en chef d'ING Belgique
Story image

33% des investisseurs s'attendent à une hausse des taux sur les comptes épargne au cours des 12 prochains mois

Le taux d'intérêt sur les comptes d'épargne se situe autour de zéro depuis un certain temps déjà. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que plus qu’un tiers des investisseurs (37%) déclarent placer relativement moins d'argent sur un compte d'épargne qu'auparavant. D’ailleurs, 45% des investisseurs qui déclarent avoir parlé à leur banquier au cours des 12 derniers mois ont discuté de solutions d'investissement en période de taux d'intérêt bas. En outre, les taux d'intérêt faibles ont déjà incité 28% des investisseurs à investir relativement plus dans des actions ou des fonds d'actions. C'est notamment le cas chez les néerlandophones (34%), alors que seuls 19% des francophones l'ont fait. Enfin, un cinquième des investisseurs a investi davantage dans l'immobilier, cette pratique étant plus populaire chez les francophones (23%) que chez les néerlandophones (17%).

Cette situation d'intérêt nul devrait bientôt prendre fin car, ces derniers mois, de plus en plus de Banques centrales ont indiqué que des hausses des taux étaient probables. 37% des investisseurs belges disent avoir entendu parler de ce sujet, 63% non. Il est intéressant de noter que 45% des investisseurs masculins ont entendu parler du sujet, contre seulement 28% des investisseurs féminins.

« Cela confirme encore une fois un vieux cliché selon lequel les hommes suivent davantage les informations financières que les femmes. Il n'est donc pas surprenant que 42% des investisseurs masculins pensent que les taux d'intérêt sur les comptes d'épargne vont augmenter au cours des 12 prochains mois, alors que seulement 24% des investisseurs féminins partagent ce point de vue.»Peter Vanden Houte

Parmi tous les investisseurs confondus, 33% s'attendent à une hausse des taux sur les comptes épargne, tandis que 19% voient les taux d'intérêt baisser encore davantage.

Plus d'un sur cinq investiraient moins dans les cryptomonnaies si les taux d'intérêt augmentent

Maintenant que tout semble indiquer que les taux d'intérêt sont prêts à remonter après des années de baisse, on peut s'attendre à ce que le comportement des investisseurs change également. L’enquête indique clairement que des taux d'intérêt plus élevés encourageront l'épargne chez les investisseurs belges. Si le taux sur les comptes épargne était de 1%, 23% des répondants épargneraient davantage qu'aujourd'hui, tandis que si le taux était de 3%, près de la moitié d’entre eux épargneraient davantage. Avec un taux d'intérêt de 3%, le compte d'épargne deviendrait aussi clairement plus populaire, puisque 38% des investisseurs affirment qu'ils garderaient alors relativement plus d'argent sur des comptes d'épargne.

Tant que les taux d'intérêt n'augmentent pas trop, les actions ou les fonds d'actions restent populaires, tandis que l’attrait de l’immobilier s’estompe. Les obligations ne profiteraient pas trop d'un environnement de taux d'intérêt plus élevés, car l'investisseur belge préfèrerait alors laisser son épargne sur un compte d'épargne. Les crypto-monnaies perdraient également de leur attrait avec la hausse des taux d'intérêt.

« Nous le constatons déjà sur les marchés financiers. Les cryptomonnaies semblaient très attractives lorsque les taux d'intérêt étaient de 0%, voire négatifs. Maintenant que les taux d'intérêt sont en hausse dans le monde entier, la plupart des cryptomonnaies subissent une pression à la baisse.»Peter Vanden Houte

Tableau : Si les taux d'intérêt sur les comptes d'épargne augmentaient, investiriez-vous plus ou moins que maintenant dans certains actifs ?

Story image

À propos du Baromètre des investisseurs
Le Baromètre des investisseurs mesure chaque mois la confiance des investisseurs particuliers belges. En d'autres termes, il exprime le « sentiment des investisseurs ». Cette enquête, menée par Kantar, est une initiative d’ING en collaboration avec l’Université de Gand. L’enquête se fait en ligne.

À propos d'ING
ING Belgique est une banque universelle qui fournit des services financiers aux particuliers, aux entreprises et aux clients institutionnels. ING Belgique S.A./N.V. est une filiale du Groupe ING N.V. via ING Bank N.V. (www.ing.com).

​ING est une institution financière internationale solidement ancrée en Europe qui propose des services bancaires par l’intermédiaire de sa filiale d’exploitation ING Bank. ING Bank entend aider ses clients à conserver une longueur d’avance dans la vie et dans les affaires. Le personnel d’ING, qui compte plus de 57 000 employés, propose des services bancaires pour particuliers et entreprises aux clients de la banque répartis dans plus de 40 pays.

​Le Groupe ING est coté aux Bourses d’Amsterdam (INGA NA, INGA.AS), de Bruxelles et de New York (ADR’s : ING US, ING.N).

​La durabilité fait partie intégrante de la stratégie d'ING, comme en témoigne la position de leader d'ING dans les indices de référence sectoriels de Sustainalytics et MSCI, ainsi que notre classement sur la « liste A » du CDP. Les actions du Groupe ING sont incluses dans les principaux produits d'indices de durabilité et d'indices environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) des principaux fournisseurs tels que STOXX, Morningstar et FTSE Russell. En janvier 2021, ING a obtenu un score de 83 ("fort") à l’évaluation ESG de la part de S&P Global Ratings.

 

Téléchargements

Contactez-nous

Peter Dercon
Spokesman & Media Relations Manager a.i., ING Belgium

E: [email protected]

T: +3225472484

Haut de page