Skip to Content
L'investisseur en cryptomonnaies est typiquement un homme jeune en Belgique

L'investisseur en cryptomonnaies est typiquement un homme jeune en Belgique

Mardi 13 avril 2021 - Bruxelles - Le Baromètre ING des Investisseurs est retombé juste en dessous de son niveau neutre en mars reflétant une baisse de la confiance dans la reprise économique. Par ailleurs, le baromètre indique également qu’un cinquième des investisseurs belges ayant déjà entendu parler du Bitcoin envisage d'investir dans des cryptomonnaies. Les « convaincus » de ces monnaies virtuelles sont surtout jeunes et de sexe masculin.

Barometre des investisseurs FR
Barometre des investisseurs FR

Le Baromètre ING des Investisseurs a connu son deuxième mois consécutif de baisse en mars. À 99 points, l'indice se trouve désormais juste en dessous de son niveau neutre de 100, signe que les investisseurs sont devenus un peu plus méfiants vis-à-vis de l'environnement économique et financier. La prolongation des mesures de confinement a probablement réduit la confiance dans la reprise économique. 26 % des répondants s'attendent à une amélioration de la conjoncture dans les prochains mois (contre 31 % en février), alors que 42 % se déclarent moins optimistes sur les perspectives économiques.

L’espoir d’une nouvelle hausse des cours de bourse s'est également étiolé, même si, avec 33 % des sondés qui tablent sur une progression des bourses dans les prochains mois, les optimistes demeurent légèrement majoritaires (32 % s'attendent à un recul des actions).

Bitcoin : l'avenir du commerce en ligne ?

Sachant que le cours du Bitcoin a été multiplié par dix au cours de ces 12 derniers mois, le moment était bien choisi pour sonder l'avis des investisseurs belges à propos des cryptomonnaies. Une petite partie des investisseurs (14 %) ne sait visiblement pas encore ce qu'est le Bitcoin. C’est surtout le cas chez les investisseurs moins actifs, dont 26 % affirment ne jamais avoir entendu parler de la cryptomonnaie. Chez les investisseurs plus actifs, tous sont au courant de l’existence du Bitcoin. Plus d’un quart de ceux qui connaissent le Bitcoin (27 %) estiment que les cryptomonnaies sont l’avenir du commerce en ligne. 38 % ne partagent en revanche pas cet avis. Ce sont surtout les jeunes investisseurs (38 % des investisseurs de moins de 45 ans) qui croient en l’utilité des monnaies virtuelles. Les répondants plus âgés sont beaucoup moins nombreux à penser cela. Par ailleurs, 33 % des personnes interrogées trouvent que le Bitcoin devrait être.

20 % envisagent d’investir en cryptomonnaies

Pas moins de 14 % des investisseurs qui connaissent les cryptomonnaies déclarent avoir déjà investi dans celles-ci. De nouveau, c’est surtout le cas chez les investisseurs de moins de 45 ans, avec un pourcentage tournant autour de 20 %. Les investissements en cryptomonnaies intéressent manifestement davantage les hommes que les femmes à l'heure actuelle. Chez les hommes il s’agit de 17% de ceux qui connaissent les cryptomonnaies, chez les femmes 10%.

Cependant, il semble clair que l'intérêt est en hausse : pas moins de 20 % des personnes interrogées affirment envisager d'investir directement ou indirectement (via des fonds) dans les cryptomonnaies. Ce pourcentage atteint même 35 % chez les moins de 35 ans ! Il est frappant de constater que ce sont les investisseurs les plus réguliers qui montrent le moins d'intérêt pour ce type de placement : à peine 18 % d'entre eux envisagent d'investir dans les cryptomonnaies. Cela pourrait s'expliquer par le fait que les investisseurs plus aguerris sont plus aptes à trouver leur chemin dans l'offre déjà très vaste d’opportunités d’investissement existantes.

Un quart des répondants estiment par ailleurs que les banques devraient proposer des investissements en cryptomonnaies. De nouveau, le pourcentage est beaucoup plus élevé chez les jeunes investisseurs : chez les moins de 35 ans, ils sont plus de 46 % à penser que les banques devraient inclure de tels produits dans leur gamme. Ici aussi, ce sont les investisseurs plus réguliers qui se montrent les moins intéressés.

Bulle

L'idée que le Bitcoin constitue un placement relativement risqué semble faire consensus. Pas moins de 72 % des répondants partagent en effet cet avis, avec également une majorité (certes plus limitée) chez les jeunes. 62 % des investisseurs belges assimilent même le Bitcoin à une gigantesque bulle. Ce pourcentage est uniquement inférieur à la moitié chez les moins de 35 ans (45 %). Cela n'empêche pas qu'environ 34 % des répondants estiment que la valeur du Bitcoin va encore augmenter dans les 12 prochains mois. 21 % pensent qu'il va perdre de la valeur et les autres ne savent pas. Ici aussi, ce sont les jeunes qui sont les plus optimistes. Les hommes sont par ailleurs plus nombreux que les femmes (38 % contre 28 %) à croire dans le potentiel haussier du Bitcoin.

Ce sondage mené auprès des investisseurs belges semble confirmer les résultats d'autres enquêtes internationales, à savoir que les cryptomonnaies font surtout des "adeptes" chez les hommes jeunes.

Communiqué de presse également paru sur ing.be

ING Barometre des investisseurs - L'investisseur en cryptomonnaies est typiquement un homme jeune en Belgique ING Barometre des investisseurs - L'investisseur en cryptomonnaies est typiquement un homme jeune en Belgique.pdf - 161 KB
Barometre des investisseurs FR
Barometre des investisseurs FR
Julie Kerremans Media Relations Manager, ING Belgium

 

 

Follow ING on