Le Brexit vu de Belgique

19.10.12 - Le Royaume-Uni a décidé de quitter l’Union européenne (UE) et Theresa May - actuelle première ministre britannique- a confirmé l’intention du gouvernement d’activer l’article 50 durant les trois premiers mois de l’année prochaine

Mercredi 19 octobre 2016 —

Les exportations belges vers le Royaume-Uni pourraient être 21% à 26% plus chères

Le Royaume-Uni a décidé de quitter l’Union européenne (UE) et Theresa May - actuelle première ministre britannique- a confirmé l’intention du gouvernement d’activer l’article 50 durant les trois premiers mois de l’année prochaine. Ceci étant, le processus risque de durer longtemps. La négociation n’aboutirait ainsi pas avant 2019 et l’application du futur accord prendrait encore quelques années. D’un point de vue économique, les effets à court termes sur la confiance du des agents économiques se sont révélés être limités mais il ne faut pas négliger les effets négatifs impactant notre économie à plus long terme (comme le commerce international par exemple). Le cadre de travail reste flou et le gouvernement anglais préfère ne pas agir dans l’urgence.

Consulter l'étude

___
Pour plus d’informations :

Geoffrey Minne, Economist, +32 2 547 33 86 Geoffrey.Minne@ing.be

 

Follow ING on