Skip to Content
ING Labs Brussels présente les quatre nouvelles scale-ups sélectionnées pour sa deuxième édition

ING Labs Brussels présente les quatre nouvelles scale-ups sélectionnées pour sa deuxième édition

ING investit 3 millions $ dans Flowcast, qui a déjà participé au programme ING Labs Brussels

Lundi 8 mars 2021 – Bruxelles -  ING Labs Brussels, l'accélérateur d'innovation de la banque, a présenté aujourd’hui, lors d’un événement digital, les quatre start-ups et scale-ups qui participent à la deuxième édition de son programme d'accompagnement de jeunes entreprises fintech.Concrètement, ces jeunes entreprises technologiques actives dans le secteur financier vont tester et mettre en place leurs projets innovants dans un environnement bancaire. ING augmente aussi son propre rythme d'innovation par le biais de différentes collaborations commerciales avec notamment d’anciens participants au programme ING Labs Brussels. ING Belgique et Flowcast, une start-up fintech des États-Unis, lancent ainsi un projet pilote pour voir quelles sont les possibilités préventives et proactives que la banque peut offrir dans le cas de prêts hypothécaires non rentables. Flowcast utilise à cette fin l'intelligence artificielle pour moderniser le processus d'ouvertures et de recouvrement des crédits. Faisant partie de cette collaboration, ING Ventures, le fonds de capital-risque de la banque, investit 3 millions $ de plus dans Flowcast.

ING Labs Brussels est un programme visant à accélérer le rythme d'innovation chez ING en concluant une collaboration avec des entreprises technologiques qui ont élaboré des solutions pour une de nos cinq priorités stratégiques”, explique Stephanie Van Avesaat, Head of ING Labs Brussels “Nous sommes convaincus que nous pouvons être encore plus rapides en matière d'innovation en utilisant ce qui existe déjà, en conjuguant nos forces et en étant ouverts aux collaborations et à la co-création.

Les quatre scale-ups participantes ont développé un nouveau produit ou un nouveau service qu’elles sont prêtes à commercialiser. Durant les quatre prochains mois, elles travailleront avec une équipe de spécialistes internes et externes à l'exécution d'un « proof of concept » dans un environnement bancaire pour démontrer que leur solution fonctionne.

Les quatre jeunes entreprises technologiques qui ont été sélectionnées pour cette édition sont :

  • Closure : cette jeune entreprise technologique propose un service qui apporte un soutien aux proches lorsqu'en cas de décès, certains contrats, abonnements et comptes doivent être clôturés.
  • XM Cyber : cette scale-up israélienne propose une plateforme simulant des attaques sur des processus critiques pour une entreprise et sur la base de celles-ci, elle fournit des conseils sur la manière de mieux protéger son entreprise contre les points faibles.
  • Datacebo : cette entreprise américaine crée des données synthétiques pour des tests de logiciels.
  • Mosaic : cette scale-up qui travaille depuis le Royaume-Uni utilise des algorithmes pour effectuer une analyse des transactions sur les marchés des capitaux. Les utilisateurs savent ainsi ce qui se joue sur le marché, pourquoi c'est important et quelles actions ils doivent entreprendre pour saisir certaines opportunités.

Une technologie qui améliore l'expérience client en permettant à ING d'évaluer et d’optimiser ses processus pour les prêts non rentables

ING Labs Brussels est le prolognement de l'ancien Fintech Village qui s'est forgé une solide réputation au sein de la communauté de la technologie financière. La collaboration entre les jeunes entreprises technologiques et ING peut conduire à un partenariat commercial avec la banque. Lors  du coup d'envoi du programme d'innovation d'ING Labs Brussels, ING a annoncé aujourd’hui qu'elle lançait un projet-pilote avec Flowcast.

Flowcast est une start-up fintech américaine qui utilise l'intelligence artificielle pour moderniser le processus d'ouvertures et de recouvrement des crédits. ING Ventures, le fonds de capital-risque de la banque, investira cette année 3 millions $ supplémentaires dans Flowcast, dans le cadre d'un projet pilote.

ING Belgique mènera prochainement un projet-pilote avec Flowcast pour continuer à tester l'impact de cette approche proactive sur la satisfaction de la clientèle, le but étant de soutenir les clients dans toutes leurs opérations hypothécaires”, explique Stephanie van Avesaat, responsable d'ING Labs Brussels

Durant cette phase pilote, les solutions préventives et proactives que la banque peut offrir en cas de crédits non rentables seront examinées. Entretemps, Flowcast a déjà levé pour plus de 10 millions $.

« Le processus décisionnel en matière de crédits est une capacité fondamentale d'ING que nous cherchons sans cesse à renforcer afin d'améliorer notre offre aux clients d'ING. Nous pensons que l'apprentissage automatique et les capacités de données alternatives telles que celles développées et peaufinées par Flowcast façonneront l'avenir des services financiers et constituent dès lors une priorité stratégique »,affirme Frederic Hofmann, directeur général d'ING Ventures

ING a précédemment cofinancé un cycle d'investissements de Série A de Flowcast.

Basée sur des recherches pionnières dans le domaine de l'apprentissage automatique, de la science des données et de l'intelligence artificielle, la technologie Flowcast permet aux institutions financières de gérer leurs relations avec les clients avec davantage de confiance et d'efficacité et d’augmenter la valeur client.

Grâce à notre service, la banque peut gérer de manière proactive son portefeuille de crédits, ce qui a un effet positif sur les coûts, la relation durable entre la banque et le client et l'expérience de l'emprunteur.C'est un bel exemple illustrant comment notre plateforme d'analyse des crédits modernise les deux aspects du marché des crédits”, affirme Ken So, co-fondateur et CEO de Flowcast

Flowcast utilise sa propre technologie brevetée basée sur l'apprentissage automatique. Une équipe de scientifiques de données très réputée crée des modèles de haute qualité pour les institutions financières. Le but est d'améliorer l'expérience client, de limiter le nombre de clients accusant des retards ou des défauts de paiements et de diminuer les coûts à la suite de provisions qui sont engagées pour absorber les pertes potentielles sur crédit.

Un système digital de gestion des abonnements dans l'app ING Banking grâce à ING Labs Brussels

Dans les années à venir, ING veut continuer à investir dans des scale-ups via ING Labs Brussels, parce que cela débouche souvent sur des partenariats commerciaux qui simplifient davantage encore les opérations bancaires pour le client. En 2020, ING Belgique a ainsi conclu un contrat avec la scale-up suédoise Minna Technologies qui a testé son produit dans ING Labs Brussels. Cette scale-up propose un système digital de gestion des abonnements que les clients d'ING Belgique pourront bientôt utiliser via l'app ING Banking. L'app 'One View' permet à la banque de résilier gratuitement les abonnements pour les clients sans que ces derniers aient à s'occuper eux-mêmes de toute la procédure administrative. C'est une première, car ING est la première banque à proposer ce service en Belgique. Grâce au système de gestion des abonnements, ING s'attend à pouvoir économiser un peu plus de 15 millions d'euros pour ses clients d'ici début 2024.

 

Téléchargements

Contactez-nous

Julie Kerremans
Media Relations Manager, ING Belgium

E: julie.kerremans@ing.com

M: +32 491 35 30 32

Haut de page