ING BELGIQUE, INTENTION DE MENER UNE TRANSFORMATION FONDAMENTALE :DES SERVICES ENCORE PLUS SIMPLES, ENCORE PLUS DE CONSEILS

Une offre digitale innovante, des conseils spécialisés accessibles et de qualité

Lundi 3 octobre 2016 —

UNE OFFRE DIGITALE INNOVANTE, DES CONSEILS SPECIALISES ACCESSIBLES ET DE QUALITÉ

  • ING Belgique apporte une réponse aux différents défis socio-économiques
  • Notre devoir de penser à plus long terme pour proposer le meilleur service possible à nos clients
  • Intention d'introduire une nouvelle façon de travailler "agile"
  • Intention d'effectuer des investissements supplémentaires de 450 millions d’euros, de réduire les coûts de 550 millions d’euros et de diminuer l'emploi selon les nouvelles exigences du marché de 3.500 ETP (équivalent temps plein) (1) à 2021, dont maximum 1.700 employés pourraient être licenciés. Prenant en compte les 350 départs naturels déjà enregistrés en 2016 au sein d'ING Belgique, ING Belgique utilise dans ses discussions avec les partenaires sociaux une réduction de 3.150 ETP d’ici à 2021.

Rik Vandenberghe, CEO ING Belgique : "Ce matin, lors d’un Conseil d'entreprise, nous avons annoncé notre ambition de préserver l'avenir d'ING Belgique en tant que banque solide et d'avant-garde, en relevant de nombreux défis tels que : la digitalisation croissante, le changement de comportement des consommateurs, la faiblesse des taux d'intérêt, la réglementation stricte, les prélèvements bancaires élevés, la concurrence difficile et les nouvelles technologies. En tant que CEO, ma responsabilité est de garantir qu'ING Belgique reste une banque saine".

Pour atteindre cette ambition ING Belgique compte évoluer vers une plateforme bancaire unique intégrée avec ING Pays-Bas (2) , et assimiler les activités de Record Bank (3)  au sein des activités d'ING Belgique. La banque envisage de consacrer des investissements conséquents de 450 millions d’euros à l’amélioration de la qualité et du traitement des services qu’elle propose à ses clients. Nos intentions proposées permettront à terme de réaliser des économies de 550 millions d’euros (4), principalement en adaptant l’emploi aux exigences du marché avec une diminution de 3.500 ETP à 2021, dont maximum 1.700 employés pourraient être licenciés.  Prenant en compte les 350 départs naturels déjà enregistrés en 2016 au sein d'ING Belgique, ING Belgique utilise dans ses discussions avec les partenaires sociaux une réduction de 3.150 ETP d’ici à 2021. 

ING Belgique étudiera avec les partenaires sociaux les initiatives qu'elle pourra prendre en tant qu'organisation afin de soutenir les collaborateurs potentiellement touchés au cours de cette période difficile. La transformation qu'ING Belgique envisage constitue l’accélération de la stratégie Think Forward qu'elle a lancée en 2014 avec l'intention de :

  • Créer des économies d'échelle : ING aspire à évoluer vers une plateforme intégrée unique entre ING Belgique et ING Pays-Bas afin de combiner ce qu'il y a de mieux chez chacune et de devenir la banque de premier plan pour 11 millions de clients au Benelux. Il s'agira donc de partager une infrastructure informatique et opérationnelle unique et d'harmoniser les produits et services du point de vue commercial. ING Belgique souhaite s'appuyer sur la solide expertise digitale multicanaux (5)  d'ING Pays-Bas (des services mis en place, avec succès, depuis un an et demi aux Pays-Bas, avec notamment son application bancaire #1), alors qu'ING aux Pays-Bas cherche à lancer le modèle belge performant de conseil et de relation de qualité. Dans ce contexte, ING conserverait deux entités juridiques autonomes disposant chacune d'un bilan distinct et de l'espace nécessaire pour agir en fonction des particularités des marchés locaux. Par ailleurs, ING Belgique compte intégrer les activités de Record Bank2 au sein de sa structure. Jean Pierre Verbeken, CEO de Record Bank, a déclaré à ce sujet : "Record Bank est solidement ancrée en Belgique grâce à son réseau d'agences et est réputée pour ses relations approfondies avec ses clients et ses conseils spécialisés. Ces points forts pourraient être repris par ING Belgique".
  • Adopter une nouvelle manière "agile" de travailler pour constituer une organisation performante, entreprenante et autogérée. ING aux Pays-Bas en est un exemple. Aujourd'hui ING Pays-Bas n'a pas à rougir à côté d'entreprises telles que Spotify, Netflix ou Google. Les entreprises innovantes offrent une expérience client supérieure : elles sont agiles, entreprenantes et autogérées. C'est un aspect qu'ING Belgique souhaite lancer par la création d'une organisation transversale, moins hiérarchisée, au sein de laquelle les employés se verront attribuer plus d'autonomie et de flexibilité, aussi que  les responsabilités correspondantes pour collaborer de manière efficace et entreprenante dans des équipes multidisciplinaires.

Ces projets ciblent un objectif : une expérience client supérieure

En créant des économies d'échelle et en travaillant de manière plus "agile", les opérations bancaires se feraient aux conditions des clients : où, quand et comme ils le souhaitent grâce à des solutions digitales et innovantes excellentes. Cela semble nécessaire à ING Belgique car notre société se digitalise à un rythme jamais vu. 

Pour manifester sa volonté d'apporter des conseils de premier plan, spécialisés et accessibles, ING Belgique envisage de transformer son réseau d'agences avec un objectif fixé de 650 agences réparties dans tout le pays. Ces agences seraient plus grandes et mettraient plus d'experts à disposition de ses clients. Elle vise la transformation en un réseau composé principalement d'agents indépendants proposant de meilleures heures d'ouverture. Le réseau d’agences d’ING Belgique restera pratiquement sur la même échelle de ce qui est connu aujourd’hui. Enfin, ING Belgique a la volonté de faire passer le soutien à la clientèle à un niveau supérieur via un point de contact unique, sans rediriger les clients entre les agences et les call centers.

Dans le respect des collaborateurs et représentants du personnel

Cette volonté de transformation est susceptible d'avoir des conséquences pour les collaborateurs d'ING Belgique. A 2021, ING Belgique prévoit de diminuer l’emploi de 3.500 FTE à tous les niveaux et dans tous les départements, dont un maximum de 1.700 employés pourraient être licenciés. Prenant en compte les 350 départs naturels déjà enregistrés en 2016 au sein d'ING Belgique, ING Belgique utilise dans ses discussions avec les partenaires sociaux une réduction de 3.150 ETP d’ici à 2021. 

Rik Vandenberghe, CEO ING Belgique : "Je conçois que notre intention de transformation et les conséquences potentielles constituent un message difficile à assimiler pour de nombreux collaborateurs. Nous les traiterons bien entendu avec respect et dignité. En tant que CEO, il est de mon devoir de penser à plus long terme et de poser les jalons de notre organisation afin que nous puissions continuer à fournir à nos clients le meilleur service possible dans le futur. Nous y parvenons aujourd'hui mais avons pour ambition de faire encore mieux demain. Nous sommes reconnus depuis plus de 140 ans sur le marché belge comme un pionnier en matière d'innovation, expérience client et conseils et nous sommes déterminés à le rester encore longtemps".

Comme ING Belgique l'a toujours fait, et par respect pour ses collaborateurs et partenaires sociaux, la direction engagera le dialogue avec les partenaires sociaux de manière transparente et ouverte au sein du conseil d'entreprise. La direction veillera également à informer le mieux possible les partenaires sociaux et ses collaborateurs. Si cette transformation se concrétise, ING Belgique procèdera conformément à toutes les prescriptions légales.

Lien additionnel

Disclaimer
Tous les projets décrits sont des intentions proposées de la banque.
Aucune décision formelle ne sera prise tant que l’information et la consultation du Conseil d’entreprise n’ont pas été effectuées comme il se doit.

___
Pour plus d'informations
Service presse d'ING Belgique, + 32 2 547 24 84, pressoffice@ing.be



1,2 : Sous réserve d’approbation par l’autorité de contrôle
3: ING Belgique à l’intention d’ assimiler les activités de Record Bank  au sein dans la structure d'ING Belgique. Les courtiers de Record Bank ne faisant pas partie de cette intention.
4: Réduction de coûts annuelle combinée avec ING Pays-Bas d’ici 2021 si la plateforme bancaire unie se réalise
5: Multicanaux : Les clients peuvent gérer leurs opérations bancaires via leur canal de prédilection, qu'il soit en ligne ou non (applications mobiles, bureau, web, téléphone,...), où et lorsqu'ils le veulent. Les clients peuvent démarrer par le biais d'un canal et reprendre leurs transactions plus tard (via un autre canal ou non) où ils se sont arrêtés. Depuis un an et demi, ING Pays-Bas propose avec succès cette possibilité sur son marché. ING Belgique a l'intention de lancer cette offre sur le marché belge.


Follow ING on