Skip to Content
Exclusivité : ING est la première banque en Belgique à lancer un gestionnaire d'abonnements digital

Exclusivité : ING est la première banque en Belgique à lancer un gestionnaire d'abonnements digital

ING Belgique, en collaboration avec Minna Technologies, offrira aux familles un aperçu du budget dans une économie d’abonnement en progression.

Bruxelles – Cet automne, ING Belgique lancera un gestionnaire d'abonnements digital pour près de 2 millions de clients digitaux. Celui-ci dressera la carte de tous les abonnements en cours et dormants via l’application. En effet, selon une enquête réalisée par la banque, près de 4 Belges sur 10 pensent avoir souscrit à 3 abonnements au maximum, alors que ce chiffre est en réalité plus haut. Le gestionnaire d’abonnements digital pourra identifier les abonnements dont vous ne voulez plus et les résilier gratuitement, sans que vous ayez à vous en préoccuper. La banque s’en chargera pour vous. ING est en effet la première banque à offrir ce service dans notre pays. Pour mettre cela en place, elle a signé un contrat avec Minna Technologies, une fintech suédoise. ING s'attend à ce que le gestionnaire d’abonnements soit en mesure de faire économiser plus de 15 millions d'euros à ses clients d'ici 2024.

Un abonnement pour le fitness, votre téléphone portable, Internet, Netflix, Spotify, Hello Fresh, un site de rencontre, le gaz, l'électricité, votre abonnement à un quotidien... Depuis un certain temps, la chasse aux économies d'abonnements est en hausse. Et, selon les experts, ça ne fera qu'augmenter. Dans le passé, vous n'aviez que les coûts d'un abonnement de téléphone et de télévision à gérer. L’essor de la digitalisation a rendu la souscription à un abonnement beaucoup plus accessible et aisée. L'inconvénient, c’est que souvent, les consommateurs ne savent plus combien d'abonnements ils ont réellement ou en sous-estiment le nombre.

En moyenne, 2 Belges sur 5 dépensent jusqu'à 500 euros par mois en abonnements

Selon une enquête menée par ING auprès de 400 Belges, le montant total alloué à des abonnements en cours peut augmenter considérablement. Par exemple, 2 personnes interrogées sur 5 (41%) ont déclaré qu'elles dépensaient en moyenne entre 200 et 500 euros par mois en abonnements.

Près de 4 personnes sur 10 (39 %) pensent qu'elles ont 3 abonnements au maximum, alors qu'en réalité ce chiffre est souvent plus élevé. De nombreux clients n'ont plus une vue d'ensemble de ce qu'ils paient réellement par mois en abonnements. Mais ce sera bientôt de l’histoire ancienne. Près de 2 millions de clients digitaux ING pourront faire appel gratuitement à un gestionnaire d'abonnement numérique via leur application ING Banking ou via le site web (Home'Bank). Cela fait d'ING une pionnière dans le secteur bancaire belge.

"Nous donnons aux gens un aperçu de leurs abonnements en cours et dormants sur la base des informations relatives à leur compte. Et cela va encore plus loin. Ce gestionnaire d'abonnements permettra également de gérer, d'améliorer ou de résilier très facilement les abonnements. Le client fera la demande, sans qu’il ait  à contacter la société lui-même. De cette façon, nous facilitons la tâche à nos clients afin qu'ils ne perdent pas de temps en paperasserie."
David Rasson, responsable de l'innovation chez ING en Belgique

Une économie de 15 millions d'euros pour les clients d'ING

Le gestionnaire d'abonnement ne se contente pas de fournir une vue d'ensemble de vos dépenses récurrentes, mais vous aide également à rechercher des alternatives aux abonnements existants.

«Il y a certains abonnements que nos clients ne souhaitent pas arrêter, comme ceux pour la connexion internet ou le téléphone. Mais nous savons aussi qu’ils  aiment comparer. En leur donnant un aperçu de leurs abonnements en cours ou dormants, s’ils en font la demande, ils peuvent automatiquement obtenir de meilleures propositions de leurs abonnements dans notre application. Cette vue d'ensemble devrait aider les gens à reprendre le contrôle de leur argent et les aider à rester en bonne santé financière. Par exemple, dans 4 ans, nos clients pourront économiser environ 15 millions d'euros au total grâce à ce gestionnaire d'abonnement.»
David Rasson, responsable de l'innovation chez ING en Belgique

Plus d'un an de travail sur l'application avec la fintech suédoise Minna Technologies

Le nouveau gestionnaire d'abonnements digital a été élaboré grâce à une collaboration entre ING et Minna Technologies, une fintech suédoise. Cette application a d'abord été testée au sein d'ING Labs Bruxelles. C’est l’accélérateur d'innovation de la banque qui soutient les start-ups. Il les aide à développer leurs produits en leur permettant d’accéder aux données, à la liste des clients et aux expériences de la banque.

«Nous travaillons avec ING sur ce projet depuis plus d'1 an et nous sommes ravis de nous associer officiellement avec une banque aussi progressiste qu'ING. Nous sommes impressionnés par leur rapidité d'innovation et nous sommes impatients d'apporter une nouvelle valeur ajoutée aux clients de leur banque digitale. Étant donné la présence internationale d'ING, nous avons une excellente occasion d'aider des millions d’entre eux en ces temps incertains.»  
Joakim Sjöblom, CEO de Minna Technologies

«Les banques d'aujourd'hui vont bien au-delà des simples prestations de services bancaires. Notre objectif est d'offrir encore plus à nos clients afin qu'ils puissent profiter davantage de leur argent, de manière intelligente. De cette façon, ils auront toujours une longueur d'avance. Nous sommes heureux qu’ils puissent y parvenir grâce à cette collaboration.» 
Erik Van Den Eynden, CEO d'ING Belgique

1000 employés d'ING ont droit à une première cet été

Un millier de collaborateurs ING seront les premiers à utiliser cette application pendant les vacances d'été. Sur la base de leurs commentaires, des ajustements seront effectués si nécessaire. L'intention est de lancer cette application cet automne pour près de 2 millions de clients digitaux ING.

Les données utilisées par Minna Technologies pour produire cet aperçu du budget sont entièrement conformes à la législation GDPR en Belgique. Les clients doivent d'abord donner explicitement leur accord à ING pour partager leurs données financières avec Minna Technologies. Le client doit également le reconfirmer tous les 90 jours. Ces données ne seront ni  partagées ni vendues à d'autres parties.

Contactez-nous
Safia Yachou Porte-parole & Head of Media Relations, ING Belgique
Joakim Sjöblom CEO & Co-Founder, Minna Technologies
Safia Yachou Porte-parole & Head of Media Relations, ING Belgique
Joakim Sjöblom CEO & Co-Founder, Minna Technologies

Follow ING on